La renaissance d'après-guerre

L'année 1945 marque un véritable tournant dans l'histoire du haflinger. L'Autriche, désirant effacer les méfaits de la production désordonnée durant la guerre, va retenter d'instituer la séléction rigoureuse d'auparavant. 

Après 1945, , un homme est élu à la présidence de l'association des éleveurs: Otto Schweisgut. C'est à lui que reviendra l'honneur de reconstruire et de faire connaitre la race. Durant 40 ans,et avant de céder sa place à son fils Johannes, il oeuvrera à la valorisation du haflinger moderne au tyrol et à travers le monde.

Dès son éléction, Otto Schweisgut doit faire face aux conséquences des accords d'après-guerre. La victoire alliée contraint le Tyrol à la tutelle américaine. Ces derniers prennent alors main mise sur le centre d'élevage de Zams ou stationnent une centaine d'étalons que la pénurie alimentaire contraint à l'abattage. Otto Schweisgut aura l'autorisation d'en sauver une trentaine. Trente...qui disparaitront mystérieusement quelques mois plus tard. Les éleveurs ne se découragent pas pour autant et une nouvelle séléction est entreprise au sein du cheptel restant. En parallèle, un centre de reproduction est créé à Ebbs et des régles strictes d'élevage sont misent en place. Dès lors les étalons deviennent propriété du Tyrol et leur détention se trouve interdite aux éleveurs particulier.

   

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×