A la recherche de la perle rare: quelques conseils avant de ce lancer

Maintenant que vous êtes décidé à franchir le pas de l'achat d'un Haflinger, le plus difficile va être de se mettre en quète du cheval idéal.

La première question à se poser est: Pour quoi faire? Il est évident que selon si vous souhaitez faire de l'attelage, de l'équitation de loisirs ou du CSO, le choix du caractère et de la conformation de l'animal seront différents. Pour l'attelage, par exemple, on se penchera plus sur un Haflinger solide ayant de bonnes épaules et des allures allongées. Il doit avoir un caractère trés doux et surtout être bien dans sa tête. L'équitation de loisirs demandera davantage la recherche d'un poney calme, porteur et également bien dans sa tête. Pour les disciplines plus sportives, préférez un Haflinger avec du sang et une conformation adaptée à la discipline choisie.

La seconde question est: Pour qui? Le choix du cheval diffère également en fonction du niveau du futur cavalier ou meneur. Un vieil adage dit souvent: A jeune cavalier, vieux cheval. Même s'il existe des exeptions (heureusement) on recommande souvent aux débutants, l'achat d'un cheval plus agé et ayant de l'expérience. Il est une garantie supplémentaire à l'apprentissage et à l'évolution du jeune apprenti. Ce constat est souvent démontré en attelage par exemple. A l'inverse, un cavalier confirmé apprendra d'avantage avec un jeune cheval. Il pourra le faire à sa main, l'éduquer correctement en se servant de son expérience. De part ses connaissances, il saura réagir en conséquence face aux facéties d'un jeune cheval...

Un constat: l'achat d'un jeune poulain au sevrage séduit souvent le futur propriétaire; L'idée de l'éduquer soit même et de lui apprendre tout est souvent séduisante. C'est souvent une fièrté personnelle que de se dire que nous avons accompagné notre monture de ses premiers mois à sa vie de Haflinger éxemplaire. A ceci, on peut ajouter les raisons financières qui font d'un poulain au sevrage, un côut moindre à l'achat qu'un cheval adulte de 3 ans déjà débourré. Mais cépendant, il faut être prudent et savoir se poser les bonnes questions. Est-on capable et a t-on assez d'expérience pour éduquer un poulain qui pèse déjà prés de 200 kg et qui en fera 450 à 500 adulte? Sommes-nous conscient du temps qu'il faut consacrer à l'éducation du rejeton jusqu'au moment fatidique du débourrage? Si vous pensez que oui..alors n'hésitez pas; éduquer son propre poulain est une expérience parfois difficile mais enrichissante. Si non...contentez vous de vous former avec une cheval plus agé et pourquoi pas un jour...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site